mardi 19 juin 2007

Vous plaisantez monsieur Tanner


Des ennuis d'accepter l'héritage d'une maison en décrépitude et de vouloir la rendre habitable quand on n'y connaît rien et qu'on n'a pas de chance !
Grand moment de détente et de rires à la lecture des portraits des ouvriers "perles rares" du bâtiment . Pauvre monsieur Tanner, on rit de lui mais on le plaint en pensant que ça peut nous arriver ......

Mon dernier cheveu noir



  • Jean louis Fournier, auteur entre autre des histoires de La Noireaude, aborde la soixantaine avec un humour décapant .
  • Il nous décrit sa vieillesse aussi bien physique que mentale, qui est aussi la nôtre quand nous arrivons dans cette dizaine, sans complaisance .
  • Ce livre est vite lu, donne la pêche et devrait rester à portée de main, pour les jours où ça va moins bien . J'ai bien ri et adoré

mercredi 13 juin 2007

Des animaux et des humains

"Myope comme une taupe", "rusé comme un renard"?
Les termes empruntés au monde animal sont portés partout.
La preuve :
Que vous soyez fier comme un coq, fort comme un boeuf, têtu comme une mule, malin comme un singe, chaud lapin ou fine mouche, vous êtes tous un jour ou l'autre devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche. Vous arrivez frais comme un gardon à votre premier rendez-vous et là, pas un chat ! Vous faites le pied de grue, vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin. Le type qui vous a obtenu ce rancart, avec lequel vous êtes copain comme cochon, vous l'a certifié :
- Cette poule a du chien, Une vraie panthère! C'est sûr, vous serez un crapaud mort d'amour. Mais tout de même, elle vous traite comme un chien. Vous êtes prêt à gueuler comme un putois, mais non, elle arrive. Bon, dix minutes de retard, il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard (oupsss, fifi). Sauf que la fameuse souris est en fait plate comme une limande, myope comme une taupe, elle souffle comme un phoque et rit comme une baleine. Vous restez muet comme une carpe. Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez, mais vous noyez le poisson. Vous avez le bourdon, envie de verser des larmes de crocodile. Vous finissez par vous inventer une fièvre de cheval qui vous permet de filer comme un lièvre.Vous avez beau être doux comme un agneau, faut pas vous prendre pour un pigeon !
L'homme est capable du meilleur comme du pire, mais c'est vraiment dans le pire qu'il est le meilleur.