vendredi 25 mai 2007

A lire


Irrésistible, on retrouve bien l'esprit des histoires du Petit Nicolas et ses copains et les aventures sont bien drôles. Nos personnages politiques, représentés en enfants, sont bien croqués, on retrouve bien le caractère de chacun et j'ai eu l'impression que certains n'avaient pas grandi .....

mercredi 16 mai 2007

Les temps changent

et je ne suis pas certain que c'est pour le mieux

Nous avons exploité le pauvre et nous appelons cela « la loterie ».
Nous avons récompensé la paresse et nous avons appelé cela « l'aide sociale ».
Nous avons tué nos enfants pas encore nés et nous avons appelé ça « le libre choix ».
Nous avons abattu des avorteurs et nous avons appelé ça « la justice ».
Nous avons négligé de discipliner nos enfants et nous avons appelé ça développer leur estime de soi ».
Nous avons abusé du pouvoir etnous avons appelé ça « la politique ».
Nous avons convoité les biens de nos voisins et nous avons appelé ça avoir de l'ambition ».
Nous avons pollué les ondes radio et télé avec la grossièreté et la pornographie et nous avons appelé ça « liberté d'expression ».
Nous avons ridiculisé les valeurs établies depuis longtemps de nos ancêtres et nous avons appelé ça « les Lumières ».

mardi 15 mai 2007

Tribulations d'une jeune divorcée


Suite à son divorce, Déborah, maman de deux enfants, découvre qu'il n'est pas facile de vivre une vie de chef de famille, femme active . Heureusement, il y a les soirées pyjama avec les copines où l'on rit bien, mais comment trouver un homme pour reconstruire une vie familiale quand tous ceux rencontrés se montrent plus pitoyables les uns que les autres ?
Vrai, frais, optimiste, désopilant, ce livre m'a fait passer un bon moment. A lire absolument

dimanche 13 mai 2007

Une pièce montée

Mariage bourgeois dans un petit village de campagne, avec toutes les conventions qui s'y rattachent.
Les uns y assistent par plaisir, d'autres par obligation et neuf parmi ces acteurs de la journée livrent leurs pensées du moment.

Roman plein d'humour, facile et très agréable à lire, j'ai passé un bon moment.

jeudi 10 mai 2007

CQFD

Quelques pensées

Pensée féminine :
Mieux vaut rater un baiser que baiser un raté

Pensée masculine :
Les mini-jupes, c'est comme les sondages, ça donne des idées mais ça cache l'essentiel

Pensée canine :
Si ça ne se mange pas et si ca ne se baise pas, pisses dessus

Pensée festive :
Verre vide je te plains, verre plein, je te vide

Pensée capitaliste :
Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable

Pensée philosophique :
La vie est une maladie sexuellement transmissible

Pensée professionnelle :
Le travail d'équipe est essentiel. En cas d'erreur, ça permet d'accuser quelqu'un d'autre.

Pensée sportive :
Plus tu pédales moins fort, moins t'avances plus vite..

Pensée profonde :
Mieux vaut se taire et laisser croire que l'on est idiot que d'ouvrir la bouche et le prouver.

Oui c'est vrai ça ...

Sagesse

mercredi 9 mai 2007

Plouf ou plop

Quand on jette un caillou dans l'eau, on entend parfois un « plouf », parfois un « plop ».

Au-delà d'un certain seuil de la vitesse d'impact, on entend "plouf". La surface du caillou, selon qu'elle est hydrophobe (repoussant l'eau) ou hydrophile (attirant l'eau) joue également un rôle.
6 mois de recherche pour des chercheurs du laboratoire de physique de Lyon qui estiment que leur découverte se révèlera très utile dans d'autres domaines.

La douane

Une dame distinguée rentre de Suisse en avion. Elle s'y retrouve assise à côté d'un brave curé à qui elle demande :
- Pardon, mon père, est-ce que je pourrais vous demander une faveur ?
- Bien sûr, ma fille, que puis-je faire pour vous ?
- Voici : je me suis acheté un épilateur électrique super sophistiqué quej'ai payé extrêmement cher. J'ai vraiment dépassé les limites permises et j'ai peur de me le faire confisquer à la douane. Ne pourriez-vous ledissimuler sous votre grande soutane ?
- Bien sûr, mon enfant, que je le peux. Seulement je dois vous avertir queje ne sais pas mentir...
- Vous avez tellement bon visage, on ne vous posera sûrement aucunequestion.
Et elle lui remet l'épilateur.L'avion arrive à destination. Et vint le tour du curé de se présenterdevant le douanier :
- Mon père, vous avez quelque chose à déclarer ?
- De la tête à la ceinture, je n'ai rien à déclarer, mon fils.
Trouvant cette réponse un peu étrange, le douanier ajoute :
- Et de la ceinture vers le bas, qu'est-ce que vous avez ?
- J'ai là un merveilleux petit instrument destiné aux femmes, mais qui n'a jamais été utilisé...
Et dans un grand éclat de rire, le douanier dit :- Allez, passez, mon père. Au suivant !

Proverbes africains

En Algérie: "Celui qui a été mordu par un serpent se méfie d'une chenille."
Au Burkina : "Quelle que soit la laideur d'une femme au teint clair, sa cuisse est bonne à prendre."

Au Bénin : "Un grain de maïs a toujours tort devant une poule."
Au Burundi: "Même s'il n'y a pas de coq pour chanter à l'aube, le jour se lèvera."

En Côte d'Ivoire : "Qui avale une noix de coco fait confiance à son anus."
Au Gabon : "Quelle que soit la maigreur d'un éléphant, ses couilles remplissent une marmite."
En Gambie : "Le monde a beau changer, le chat ne pondra jamais."
Au Kenya : "Le café aura beau se vanter d'être noir, le lait le fera toujours déchanter."
Au Mali : "Rire de l'anus de son voisin n'est pas un crime, mais convier toute sa famille à le faire est inadmissible." Au Niger : "Le putois ne sent pas l'odeur de ses aisselles."
Au Sénégal : "Celui qui veut du miel doit avoir le courage d’affronter les abeilles."
En Zambie : "Attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule."

Source : Joseph Andjou (I-Télévision)

Bonne réponse

Ayant remarqué la braguette ouverte de son patron, la secrétaire embarrassée lui dit :
- "La porte de votre garage est restée ouverte."
Le directeur perplexe ne comprend pas, jusqu'à ce qu'elle lui montre du doigt. Il remonte alors rapidement la fermeture et lui dit :
- "J'espère que vous n'avez pas aperçu ma super Cadillac de luxe !"
- "Non", répond-elle. "Juste une vieille Lada rose avec deux pneus crevés..."

Réflexion vespérale